Bonjour !

Je continue mes publications "à rebours", toujours avec le trousseau de bébé Oscar, qui m'a bien occupée en janvier et février de cette année. Aujourd'hui, place au tour de berceau destiné à rafraîchir le berceau de son Papa, un joli meuble de famille datant du début du 20e siècle, peut-être même de la fin du 19e.

D'abord une petite photo du produit fini : berceau repeint par MamieViève, tour de lit de Cathou Coud (de même que le nid d'ange que je décrirai dans le prochain article) :

20180406_162934

Une photo du même berceau quelques semaines plus tôt, garni du tour de lit très années 90 qui fit, en son temps, le bonheur du papa de bébé Oscar :

received_10155987199494941

 Le comment et ses astuces

Cela commence plutôt bien : je n'ai certes pas de patron à ma disposition, mais j'ai, à demeure, le berceau et l'ancien tour de lit... Il ne s'agit pas d'un simple rectangle puisque le berceau est évasé et que ses tête et pied sont plus hauts que ses côtés.

1. Quelques mesures et dessins de contours plus tard, je me lance et coupe deux fois le tissu (un tissu intérieur et un extérieur), en y ajoutant 25cm sur la hauteur (ce sera le rabat sous le matelas). Je surfile les deux pièces puis double le tissu extérieur de ouatine jusqu'au futur rabat. L'essayage donne ceci :

20180125_223308

2. Je recoupe l'excédent de tissu et fais de même pour le tissu intérieur. Je re-surfile les parties recoupées.

3. J'ai choisi de remplacer, par des nouettes, le saucissonnage du tour de lit (voir, sur la photo de "l'avant", le cordon passant dans une foultitude d'oeillets). Pour les futures nouettes, je fabrique donc du biais (tuto ici), plié ensuite au fer grâce au petit appareil à biais tout simple que vous trouverez partout (lire : sur le géant de la vente en ligne entre autres). Une astuce : bien entourer le biais sur un carton au fur et à mesure du repassage. Ceci aide le biais à conserver ses plis. 

20180125_223118

4. Les nouettes sont ensuite fabriquées en repliant encore le biais en deux tout du long.  Deux tailles pour ces nouettes : six grandes (qui seront nouées pliées en deux) et huit plus petites (qui seront posées aux angles de tête et de pied du berceau).

5. Assemblage des parties intérieure et extérieure :

  • les deux tissus sont posés endroit contre endroit en faisant correspondre les angles des tête et pied de lit.  Les épingles, quelle belle invention ;
  • deux petites nouettes sont glissées en sandwich entre les deux tissus, vers l'intérieur de l'ouvrage, à chaque angle des tête et pied du tour de berceau (les angles des parties plus hautes) ; elles sont positionnées de part et d'autre des angles de façon à ce qu'elles se croisent à l'intérieur de l'ouvrage. Elles seront ainsi bien positionnées pour être nouées, sans faire de grimace, autour des quatre gros tourillons du berceau ;
  • la couture se fait uniquement sur le haut et le côté du tour de lit (le bas sert à retourner l'ouvrage). Attention à ce que les nouettes ne bougent pas (trop) au passage de la couture.

6. Je replace l'ouvrage dans le berceau, noue les nouettes de tête et de pied pour estimer au mieux l'emplacement des six autres nouettes que je couds au milieu de leur hauteur, à 3,5cm de la couture d'assemblage, uniquement sur le tissu extérieur (comme cela, ni vu ni connu à l'intérieur du berceau).

Une photo pour résumer ce qui précède :

20180127_154028

7. Les finitions sont 

  • une jolie surpiqûre de maintien tout autour de la bordure du tour de lit ;
  • et en bas, une piqûre à la limite de la ouatine pour marquer le rabat sous le matelas.

Encore deux photos de l'ouvrage hors berceau (forme globale, position des nouettes, surpiqûre et piqûre du rabat) :

20180128_030848

20180128_030948

Et enfin, une photo pour le plaisir et pour vous annoncer le sujet de l'article suivant : le nid d'ange à pans croisés de bébé Oscar !

20180406_163322

 N'hésitez pas à laisser un commentaire pour tout complément d'information qui vous aiderait dans vos réalisations. Je ferai de mon mieux pour vous aider. Et surtout, abonnez-vous (via la Newsletter) si vous aimez mes articles et souhaitez suivre nos aventures couturistiques ! Merci et à bientôt, cio-ciao ! Cathou