20180711_113608[1]

A la fête des deux ans de ma Lili, sa Maman me dit adorer les robes à bretelles croisées, en souvenir d'une adorable petite robe qu'elle avait offerte à sa filleule au début des années 2000. Lili la portait ce jour-là, elle et sa robette rayonnaient. Oui, les Maman et Tante Tia de ma Lili sont soigneuses et conservatrices.

Voici la robe d'origine, quasi vintage et pleine de peps :

 

20180703_050037[1] 

20180703_050059[1]

 

Je ne me sentais pas la compétence pour dessiner moi-même le patron, pas plus que le plan de montage de cette affaire. Pensez donc, je n'avais encore cousu que des robes trapèze.

Donc, blogosphère, Ami Google & Co où j'ai acquis le patron Marion de chez Citronille.

Une semaine plus tard voyait le jour la robe Aventure, ma première robe bain de soleil, en coton un rien baroudeur et exotique. Lili porte tellement bien cette robe que l'été prochain verra sans doute en fleurir d'autres.

 

20180711_003708[1]

20180711_003810[1]

 

Patron et modifications

- Deux ans est la plus petite taille du patron Marion : j'ai bidouillé un 18 mois en respectant les écarts de proportions entre deux tailles successives du patron.

- Les bretelles me semblaient trop fines, je les ai élargies.

- J"ai enfin ajouté une surpiqûre pour le maintien de la doublure du corsage, et tout le long des bretelles.

Difficultés

- La couture entre l'élastique arrière et la ceinture avant s'est terminée à la main.

- Même en affinant le travail à la main, cette jonction des ceintures avant et arrière reste dure et épaisse. Sans doute vais-je un jour trouver "le" truc.

Fournitures : tissu et doublure de chez Mondial Textiles ; boutons en bois de là-bas également ; et toujours du fil Gütterman.

Accessoires : deux chouchous (tuto ici) et un chapeau réversible (tuto ici) avec une touche personnelle : rubans pressionnés et donc amovibles, interchangeables.

 

 20180709_000133[1]

20180708_234812[2]

20180711_003841

20180918_212200

20180918_212255