Bonjour !

Aujourd'hui, je vous le demande : "Mais comment font les autres ???". Je suis lente, mais l-e-n-t-e... Quand je lis "Voici ma cousette de l'après-midi" sur les groupes Facebook ou les blogs, je désespère... Il m'a fallu les soirées de la semaine et tout un samedi pour coudre une couverture nomade, alors que j'en avais le patron, dessiné pour bébé Oscar en mars... Comment font les autres ? Mais comment font les autres ? Je vous le demande.

La couverture de voyage de bébé Arsène est en taille premier âge, disons 0-4 mois. J'ai choisi des tissus très automne 2018 pour une couverture chaude en trois épaisseurs : velours milleraie coloris tomette pour l'extérieur, polaire en doublure, coton "petit loup" pour l'intérieur, la capuche et le biais de finition.

 20181013_210205

 


Le tutoriel - astuces et galères


Cette fois, j'ai pris pas mal de photos en cours de travail, pour tout vous montrer, ou presque. Car vous ne verrez pas mes combats solitaires au découd-vite, quand ma couture de biais est partie en vrille, quand l'extrémité d'une nouette s'est fait avaler par la Brother, ou quand la couture d'une des deux pattes de boutonnage a occasionné une grimace affreuse dans le velours... Au fait, j'ai ma réponse : les autres vont plus vite parce qu'elles sont meilleures !

Fournitures

  • Velours milleraie coloris tomette de chez Rascol
  • Coton imprimé des Tissus du Chien Vert
  • Polaire, oeillets, pressions en résine et fil Gütterman de chez Mondial Textiles
  • Du biais fabriqué dans l'imprimé coton

Patron

Le patron s'inspire, pour la taille, de la Kallounette des Moutons de Kallou. Pour le reste, j'en ai supprimé les bras et les ai remplacés par un grand arc de cercle, j'ai changé le dessin de la capuche, et redessiné tout le devant. 

Il y a quatre parties au patron :

  1. le dos de la couverture (la grande partie arrière comprenant les dos des capuche, couverture et jambes) ;
  2. le devant de la capuche qui épouse la forme de la capuche du dos de la couverture ;
  3. le devant de la couverture qui couvre le bidou et les jambes. Ce patron épouse le bas du dos de la couverture, à l'entre-jambe et sur les côtés ;
  4. un pan de la ceinture.

A l'exception des pans de la ceinture, toutes les pièces sont des moitiés de patrons à poser sur la pliure des tissus dans le droit fil.

Le patron du dos comprend deux repères de montage :

  • un à la limite du bas de la capuche ;
  • un à la limite de la jambe (le "devant") sur le dos de la couverture.

Mais il y a aussi un autre repère, très précieux, dont on se sert sans cesse au montage : la ligne médiane marquée au fer. Quand je surperpose deux pièces, ma première épingle sert toujours à faire correspondre leurs lignes médianes.

Un petit récap du patron en images ?

Demi dos, demi devant de capuche et (presque) pan de ceinture :

20181002_212452

Pan de ceinture et demi devant :

20181002_212505

Coupe

Pour cette couverture d'hiver, j'ai doublé la couverture de polaire. Toutes les pièces ont donc été coupées en trois exemplaires : dans le velours, dans le coton, dans la polaire. 

Pour la grande pièce du dos, je crante les tissus, dans ce qui sera la marge de couture, au niveau des repères du patron (positions du devant de la capuche et du devant des jambes).

A l'exception des pans de la ceinture, toutes les pièces sont coupées tissu plié dans le droit fil et patron fixé sur la pliure.

Les deux pans de ceinture sont coupés sur le tissu plié en deux, mais pas sur la pliure ! De cette façon, nous avons d'office deux pans symétriques (oui, il m'est arrivé de couper deux pans gauches ou deux pans droits). 

  • Les pièces en coton : pour ce coton imprimé, attention aux raccords des dessins de la capuche et du dos ainsi que des dessins du devant et du dos. Pour y parvenir, mon truc est de plier le tissu au fer dans le droit fil, sur un repère répété de l'imprimé (ici, l'extrémité d'une branche de l'arbre jaune) puis de couper toutes les pièces le long de cette pliure.

20181002_230356

  •  Les pièces en velours :

20181006_203353

  •  La doublure en polaire : comme le surfilage rétrécit un rien les pièces en coton, je préfère couper la doulblue en polaire après avoir surfilé les pièces en coton et utiliser ces pièces comme patrons. Cela évite que la doublure en polaire épaisse ne déborde.

20181007_154627

20181006_205309

20181006_214402

Cette dernière photo montre les trois pièces du devant de la capuche et aussi que :

  1. j'ai changé d'avis - la capuche coupée dans le velours ne servira pas car l'ensemble, couverture fermée, m'apparaissait trop foncé ;
  2. l'imprimé intérieur est coupé "tête en bas" pour que les dessins soient à l'endroit si les parents d'Arsène forment, sur le front de bébé, un revers avec le bord de la capuche.

Montage

  • On surfile d'abord des pièces en coton. Je ne surfile pas ce velours qui gondole trop facilement, même au point zig-zag élastique. J'ai essayé.
    Une petite photo pour vous montrer le pied de biche que j'utilise toujours pour surfiler - trop fastoche. Il est issu du coffret "42 pieds de biche" en vente partout, y compris où vous savez.

20181006_194922

  • On épingle chaque pièce en doublure polaire à chaque pièce en velours. Pour le grand dos, déjà à ce stade, les crans de montage et les pliures médianes sont d'un grand secours. 
    Et on pique tout cela au point droit à 0.5 cm du bord.

20181006_232647

  • On superpose et épingle ensuite les pièces en coton à toutes les piéces de velours (déjà doublées de polaire) et on pique à nouveau. La photo suivante montre la capuche doublée et déjà piquée alors que le dos n'est encore qu'épinglé.

20181007_003001

A la fin de cette étape, nous avons cinq pièces ayant chacune trois épaissseurs : le dos, le devant (les jambes), la capuche avant, et les deux pans de la ceinture. 

  • Maintenant, soit vous courez à la mercerie acheter du biais, soit vous faites votre biais coordonné vous-même.
    Pour faire du biais en quantité, voici deux tutos sympa, ici et  ; et pour bien le plier au fer, il existe un petit engin que vous connaissez sans doute, en vente en ligne un peu partout, y compris où vous savez.
    Astuce pour que les pliures du biais restent bien marquées : l'enrouler au fur et à mesure du repassage autour d'un carton, pour qu'il y refroidisse bien plié.

    20181009_000656

    20181007_155018

  •  Vient alors l'étape de pose du biais dans le bas de la capuche et sur la partie libre du devant.  Pour cela aussi, il existe un pied de biche merveilleux, dont l'utilisation nous est expliquée par Elsa (ici) :

    20181013_001642

    La photo suivante montre, posés sur le dos de la couverture, la capuche et le devant ornés de biais (pour le moment, ne tenez pas compte du pan de ceinture) :

    43462863_1178222612331114_6771715734050439168_n

  • Le biais autour des pans de la ceinture ne se pose pas avec le pied pose biais. Car là, je pense qu'il y a trop d'angles et d'arrondis pour y parvenir facilement de cette manière.
    Retour donc à la pose classique qui recourt à trois points techniques : la pose en ligne droite est bien expliquée par Mouna (ici) ; la formation nette des angles est aussi expliquée par Mouna dans un deuxième tuto (ici) ; et les plus jolis raccords sont à trouver chez l'hyper-pédagogue Elsa (encore elle, ici).

  • Derniers assemblages : en tenant compte des crans de montage, on épingle puis coud sur le dos, 
    1. la partie sans biais de la capuche ; 
    2. la partie sans biais des jambes ; 
    3. les pans de la ceinture.
    Astuce 1 : y aller doucement car là, on commence à avoir beaucoup d'épaisseurs.
    Astuce 2 : à l'usage, j'ai remarqué que c'est avec une aiguille jersey que la polaire se pique le mieux.
    Astuce 3 : pour positionner au mieux les pans de la ceinture (hauteur et écartement), vous pouvez glisser une poupée ou quelques tissus à l'intérieur de la couverture pour simuler un bébé ; et poser les deux pans de la ceinture de part et d'autre du devant de façon à ce que les deux parties de la ceinture soient à égale distance du milieu de la couverture et se superposent au milieu du bidou du faux bébé.

    20181013_055806

  • Restent les finitions...
    1. D'abord, la pose d'un biais tout autour de la couverture. Les épaisseurs aux niveaux de la capuche et des jambes sont importantes. Le passage de l'entrejambe est délicat (un vrai tournant en épingle à cheveux !). Inutile de rêver utiliser le pied pose biais. C'est le recours à la méthode classique avec épinglage minutieux, douceur et patience, qui s'impose, en recourant à nouveau, si besoin, aux tutos de Mouna (ici) et d'Elsa (ici) :

    20181013_000954

    20181013_021451

    20181013_044418 

    2. La pose de deux oeillets au bord du pan gauche de la couverture pour un garçon, sur le pan droit pour une fille (convention à respecter ou pas).

    20181013_173944

    20181013_173957

    3. La confection et la couture de nouettes : des rubans peuvent convenir. Mais j'aime fabriquer des nouettes (de 60cm) dans le biais assorti, plié en deux tout du long et piqué sur tout le tour (avec un rentré aux extrémités).

    20181013_180514

    20181013_185743

    Pourquoi des nouettes ou des rubans ? Vous verrez un peu partout des couvertures fermées par du Velcro. A l'usage, la Maman de ma Lili a noté les faiblesses de ce système. D'abord, le bruit du Velcro réveille bébé lorsqu'on veut le découvrir une fois arrivé à destination. Ensuite, le Velcro s'accroche partout et, dans la lessive, abime les autres vêtements.

    Chaque nouette se coud en face d'un oeillet, à la même hauteur, sur le dos de l'autre pan de la couverture (ici sur la partie en velours). Elles sont cousues juste au pli formé quand la couverture est fermée. J'ai l'habitude de coudre chaque nouette à 20 cm de son extrémité, laissant ainsi 40 cm en direction de l'oeillet. Cela donne de jolis noeuds à une seule boucle.

    4. La pose de trois pressions équidistantes sur la ceinture, pour ajuster celle-ci à la taille de bébé. Le tuto pour la pose des pressions en résine est ici.

    20181013_210050

    5. Et enfin, comme vous êtes super content-e de votre réalisation, vous la signez (de Belgique, je commande mes étiquettes sur le site nominettes.be)  et vous prenez plein de photos :

    20181013_210508

  •  20181013_210126

    20181013_210050 - Copie

    20181013_210205

    20181013_205449

Cet article est mon premier tuto pas à pas (quasi) complet. N'hésitez pas à me demander des éclaircissements là où je n'ai pas été explicite. N'hésitez pas non plus à "aimer", à voter et à commenter cette page : cela fait plaisir et m'aide à évaluer l'utilité des publications.
A bientôt et bon amusement !