Bonjour !

Voici un article qui inaugure une série consacrée à un seul patron. L'idée est de partager avec vous comment débuter par une version simplissime pour progresser, varier, affiner le travail de version en version. 

20190514_042937

L'occasion m'est offerte par la maman de ma Lili qui souhaite un modèle de blouse sans fronce pour sa petiote. Les Izzy Tops (par exemple, ici) lui avaient bien plu l'année passée, mais, Lili grandissant, sa maman trouve le modèle froncé moins adapté. J'ai donc acquis récemment le patron Trop-Top de Ivanne S., en version enfant et en version dame (des fois que je commencerais à coudre pour moi, tous les espoirs sont permis, c'est une autre histoire).

Patron -  des "plus" et des "bémols"

Les points positifs

  • Le Trop-Top offre mille et une possibilités. Ce patron est d'ailleurs vendu comme un "ensemble de tops", avec toutes les manches possibles, des encolures variées, des dos boutonnés ou pas, et des bonus qui sont légions.
  • Autre qualité, le patron est adapté aux tissus chaîne et trame comme au jersey ! Le rêve... et la blogosphère ne tarit pas d'éloges à son sujet.

Modèles de base :

1_TROP-TOP_versionsABC_red (1)

Bonus :

BONUS_propositions

  • Le patron de base est tellement simple que toutes les modifications de patron sont possibles, sans devoir suivre un long cours de patronnage. Quelques notions suffisent et, à cet égard, l'absence de marge de couture aide bien puisque toute modification de patron doit se faire SANS les marges de couture.
  • Last but not least, le cahier technique propose plusieurs niveaux de finitions. Les rubriques "finitions +" sont une idée géniale qui permet de coudre d'abord un top simplissime puis de progresser en couture de version en version. C'est si gai de se voir progresser. 

Les points bémols

Quitte à me mettre en porte-à-faux par rapport à tout ce que j'ai lu de bien, de très bien, sur Trop-Top, j'ai noté quelques bizarreries qui m'ont déçue et m'ont fait lancé : "Pouh, on est loin de la qualité de Camélice de Viguialca !" dont j'ai cousu deux versions tuniques la semaine dernière.

  • D'abord, le patron Trop-Top n'existe qu'en version pdf et moi, j'aime les pochettes. C'est un détail de collectionneuse sauf quand la reconstitution du patron pdf révèle des imprécisions d'ajustement. J'ai dû faire quelques compromis alors que les contrôles d'impression étaient au vert.
  • Ensuite, il m'est arrivé un truc de dingue. J'ai eu beau relire le cahier technique, je ne comprends pas : l'encolure devant de la version "B dos ouvert" ne correspond pas à la parementure devant de la version..."B dos ouvert"... J'ai redessiné l'encolure à partir de la parementure. Je ne suis pas à l'abri d'une erreur. Si quelqu'une a une idée de ce que j'ai mal fait ou a rencontré le même souci, ses commentaires et explications sont bienvenus !
  • Bien que destiné (aussi) aux débutantes, le cahier technique n'est pas explicite partout. Par exemple, je doute qu'il suffise à celle qui n'aurait jamais cousu de patte de boutonnage retournée incluant parementure et biais.

Conclusion temporaire

Voici un patron bourré de potentiel dont la précision et le cahier technique méritent quelques clarifications.

Picnidouille, l'expérimentale, la version alpha

Picnidouille est un test. Qu'il s'agisse du choix du tissu (Mondial Textiles) ou de la version du patron, j'ai fait dans la simplicité. Je ne destinais pas ce tissu à un vêtement, mais plutôt à un tapis de jeu ! Par contre, je commence à en avoir assez de gâcher du tissu chic et coûteux dans des essais de modèles et de tailles pour ma douce filleule. Picnidouille est donc une "toile", comme disent les couturières, une toile qui pourra être portée si elle convient à la physionomie de Lili.

Pour un test de taille et de modèle, le patron Trop-Top est idéal puisqu'il propose une version simple comme tout. C'est elle que j'ai choisie pour cette première étape. Les finitions sont celles de débutante ou presque : une petite parementure juste surfilée, des coutures surfilées et ouvertes au fer, des ourlets au biais rapporté avec un simple biais du commerce et une patte de boutonnage sans boutonnière qui accueille de petites pressions en résine.

Une suite forcément

Picnidouille n'est que la première étape d'exploitation du patron Trop-Top. La blouse a été postée ce soir pour essayage. J'attends les photos et commentaires de la maman de Lili pour ajuster ma base, m'amuser vraiment avec ce patron et partager avec vous l'affinage progressif des versions successives ! Vous aurez des nouvelles sous peu, promis.

Quelques photos

20190514_042937

20190514_043241

20190514_043834

20190514_043922

Des finitions simples :

20190514_043349

20190514_043416

20190514_043605

20190514_043929

Si l'idée de progresser avec moi sur base d'un seul patron vous plaît, laissez-moi donc un petit pouce sympa ! A tout bientôt pour la suite des aventures de Trop-Top. Bisous. Cathou