Bonjour !

Me revoilà, me revoiloù avec - le croirez-vous ? - un quatrième Izzy Top pour cet été ! J'avais annoncé "Pythagore" (ici) comme le probable dernier de la saison. Voici pourquoi les probabilités ne sont que probables : Lili fait de l'équitation et a choisi un tissu dans mon stock pour lui confectionner une blouse "rien que pour le cheval". Un Izzy Top confortable s'est imposé.

Je ne vais pas vous la jouer originale avec mon sempiternel Izzy Top. Par contre, je vous propose (en point 2., là en bas) un petit tuto sur les coutures anglaises que je pratique souvent sur les blouses non doublées.

20190615_182139

20190702_155526

1.  Moka - Patron, fournitures, accessoires et photos

Gratuit jusqu'en 2018, le patron de l'Izzy Top est maintenant en vente à moins d'1€ (ici). Le meilleur tuto francophone du montage est celui-ci. Je le complète par une surpiqûre du col et des manches pour un meilleur maintien après lavage. 

Une petite modif : avec un centimètre de long en plus que ses camarades de la saison, Moka est presqu'une tunique que Lili porte sur un legging lorsqu'elle monte à poney.

Le tissu principal de Moka est "Memories from Costa Rica" acheté sur un site anglais il y a deux ans... La doublure des empiècements hauts est un coton blanc de chez Tissus.net. Quant au fil blanc Gütterman et aux pressions en résine, ils viennent de chez mon fournisseur local : Mondial Textiles.

En guise d'accessoires, deux chouchous dont le tuto est chez Mademoiselle Petits Pois, ici.

Moka et ses deux chouchous :

20190628_020342

20190628_021107

Une petite pointe de fierté pour le raccord de la patte de boutonnage avec le dessin du dos (raccord que je loupe souvent) :

20190628_020928

20190615_182002 

Le bord des manches est surpiqué, comme l'encolure et la fente du dos. La longueur de point de la surpiqûre est de 3 (sur ma Brother) plutôt que la longueur standard de 2.5. Cela donne, je trouve, de plus élégantes et souples surpiqûres :

20190616_015911

L'ourlet est un double rempli tout simple, piqué au point droit d'une longueur de 3, comme les autres surpiqûres de l'ouvrage : 

20190628_020811

2.  Technique simple pour une jolie finition sans surjeteuse : la couture anglaise

Une première façon de finir, à la machine à coudre, les coutures intérieures d'un vêtement consiste à 1. surfiler les pièces avant l'assemblage, et 2. ouvrir les marges de couture au fer après l'assemblage. C'est ce que nous faisons toutes et tous en débutant, je crois. C'est propre mais pas très pro. Comme ici :

20190514_043605

Avec du coton, je ne pratique jamais la deuxième manière de terminer les coutures intérieures. Elle consiste à 1. ne pas surfiler préalablement les pièces à assembler, 2. les surfiler ensemble après couture, et 3. aplatir au fer vers l'arrière du vêtement la double épaisseur ainsi formée. Personnellement, question de goût ou d'habileté, je n'aime pas trop cette double épaisseur surfilée. Puis surtout, quand je travaille le coton, j'ai l'habitude de surfiler toutes les pièces juste après leur coupe, pour éviter l'effilochage et la charpie pendant que je couds..

La troisième et jolie façon de finir les couture intérieures est la couture anglaise. Simplissime, il fallait juste y penser ! Elle fournit un fini intérieur aussi joli que l'extérieur du vêtement.

L'idée de base de la couture anglaise est de

  • faire, à 3 ou 4mm du bord, une première couture d'assemblage en positionnant les pièces envers contre envers (juste ce qu'on ne fait pas habituellement !) ;
  • retourner l'ouvrage et, endroit sur endroit cette fois, emprisonner la première couture dans une seconde faite à 6 ou 7mm du bord.

Plus de trace du surfilage, tout est bien net ! 

On reprend en détails et en images ?

  1. Avant tout, on surfile les pièces au point zig-zag. Ici, il s'agit des bas - devant et dos -  de l'Izzy Top dont je surfile tout le tour.

    20190615_001123

    20190615_001655

  2. Les piéces surfilées sont superposées ENVERS CONTRE ENVERS. Les côtés à coudre sont ajustés en haut (niveau emmanchures) et en bas (niveau du futur ourlet), puis épinglés.

    20190615_04022520190615_040930

  3. Première piqûre au point droit, à 3 ou 4mm du bord, endroit du tissu face à nous :

    20190615_042218

  4. Oups, on dirait bien que la couture se trouve sur l'endroit du vêtement ! C'est normal à ce stade.

    20190615_043030

  5. On retourne le vêtement pour que les tissus soient endroit sur endroit (on voit l'envers). On marque bien les coutures avec l'ongle puis le fer à repasser.

    20190615_043501

  6. Envers du tissu face à nous, seconde piqûre à 6 ou 7mm du bord de façon à bien masquer, emprisonner la première couture. Comme elle a été marquée au fer, c'est assez facile de voir où piquer, juste à sa gauche.

    20190615_044235

  7. C'est fini et tellement plus classe et net qu'une couture ouverte. La photo ci-dessous a été prise après couture de l'ourlet qui maintient, aplatit la couture anglaise vers l'arrière de la blouse.

    20190628_021235

Merci pour votre visite à Moka et son petit tuto technique. S'il vous a plu, laissez-lui donc un petit pouce. N'hésitez pas à le commenter, m'interpeller ou me questionner pour les coutures anglaises. Je répondrai avec plaisir. Pour suivre le blog, vous pouvez vous y abonner, par inscription à la Newsletter (sur l'ordi, en colonne de droite sous les boutons des réseaux sociaux ; sur le téléphone, tout en bas du défilement). Bisous et à tout bientôt ! Ciao-ciao. Cathou