Bonjour !

Vous avez déjà pu voir les deux premières turbulettes Pomme de Citronille (patron en vente ici) que j'ai cousues pour ma Lili, l'hiver 2017 : l'article est . C'étaient mes débuts en couture, sans prise de risque, sans composition de tissus, sans biais, sans passepoil, sans surpiqûre, sans appliqué, en suivant rigoureusement le patron et sa notice de montage.

Aujourd'hui, ma troisième turbulette Pomme n'est guère plus originale. Elle est en tissu origami choisi dans mon stock par la Maman de bébé Oscar. Autre Maman, autre style, autre goût, mais de ma part, rien de bien neuf, sauf une suriqûre aux emmenchures et mon étiquette "Cathou Coud en Belgique". En clair, l'originalité de cet article-ci, c'est son tuto en images.

Turbulette Pomme en taille 6-12 mois :

20181021_211007

 


Le tutoriel - astuces et galères


Voici un peu de ma petite expérience et de nombreuses photos pour, j'espère, vous aider dans la réalistion de Pomme dont le patron et le plan de montage sont néanmoins clairs.


Fournitures
Tout vient de chez Mondial Textiles 

  • cotonnade turquoise ;
  • coton origami turquoise
  • doublure ouatine pour patchwork ;
  • pressions en résine ;
  • et toujours du fil Gütterman.


Patron - 
difficultés - astuces

La réalisation du patron Pomme de chez Citronille est simplifiée par son livret de montage. Les seules difficutés consistent à comprendre les "retournements" de l'ouvrage pour obtenir des coutures invisibles. Quelques photos devraient aider.

Mes touches personnelles sont :

  1. les pressions en résine qui remplacent les nouettes ;
  2. la doublure en ouatine (pour une turbulette d'hiver) ;
  3. l'ajout d'un point d'attache - une pression - dans le bas de la turbulette, car à chaque sieste, un petit pied de ma Lili se faufilait à l'extérieur de la première version.


Le tuto en images

  • La turbulette se compose de six pièces, un dos et deux pans avant en tissu extérieur et les trois mêmes pièces en doublure. 
    Chacun des deux dos, l'un en tissu extérieur, l'autre en doublure, est coupé sur la pliure du tissu dans le droit fil.
    Les deux devants extérieurs sont taillés ensemble sur le tissu posé en double épaisseur ou plié en deux - pas sur le pli - pour obtenir d'office des devants symétriques.
    On coupe de la même façon les deux devants en doublure. 
  • Astuce : tant que les deux pans avant de la turbulette sont solidaires, épinglés au tissu plié en deux sous le patron, je marque au feutre (Pilot Frixion) tous les répères pour les pressions pour qu'ils se trouvent exactement face à face au moment de la finition.  Premier gain de temps et de précision.
    Durant le travail, j'épingle aussi souvent ces points les uns aux autres pour me rassurer quant au bon positionnement des pièces. Second gain !
  • Pour la suite des explications, on appellera "turbulette" le tissu extérieur (origami), et "doublure", la...doublure (turquoise).

Les deux dos coupés sur la pliure, et le patron du dos :

20181016_192624

Les deux pans avant de la turbulette sont symétriques car coupés ensemble sur le tissu plié en deux :

20181016_201107

Les pans en doublure subissent le même sort  - tissu doublé, épinglé au patron (ici le patron est un pan déjà coupé), puis prédécoupé grossièrement tout autour pour plus de facilité lors de la coupe précise :

20181016_201844

  • Puis, ma manie de surfiler toutes les pièces de coton avant de les coudre :

20181016_215710 

  • Vient alors l'étape de découpe de la ouatine à patchwork, sa piqûre sur les trois pièces de la turbulette, et l'allègement des bords.

Epinglage d'un pan de la turbulette sur la ouatine :

20181021_215324

Découpe de la ouatine au plus près du pan de turbulette :

20181021_215304

Après piqûre à 0.5 cm du bord, on ôte l'excès de ouatine :

20181016_225218

A gauche, avant réduction de la ouatine ; à droite, après réduction :

20181020_212848

Dos de la turbulette terminé, ouatine fixée et réduite :

20181016_230525

  • Les pièces sont prêtes, le montage peut débuter.
    On coud, endroit contre endroit, à 0.7 cm du bord, les jonctions d'épaules des devants et dos et ce, pour la turbulette, puis pour la doublure.

Photos pour la turbulette (faire de même avec la doublure) :

20181021_215139

20181021_215108

  • On épingle puis on pique ensemble endroit contre endroit  la turbulette et la doublure seulement au niveau 1/ des emmenchures ; 2/ de l'encolure ; 3/ des deux lignes qui, à droite et à gauche, prolongent l'encolure jusqu'en bas de la trubulette.
  • Astuces : 1/ avant de passer à l'étape suivante, j'ouvre les coutures d'épaules au fer ; 2/ je crante tous les bords ; c'est fastidieux mais le dessin et la finition de l'ouvrage s'en révèlent bien reconnaissants. Après l'étape suivante, il sera trop tard, on aura plus accès à ces coutures.

Epinglage puis couture, endroit sur endroit, des emmenchures, de l'encolure et de ses prolongements jusqu'au bas de la turbulette :

20181021_215050

  • L'étape suivante consiste à retourner la turbulette sur l'endroit en passant entre les deux épaisseurs au niveau des épaules : cela chiffonne, cela fait suer un peu, mais c'est possible.

Turbulette retournée sur l'endroit - seules sont cousues les emmenchures, l'encolure et ses prolongements jusqu'aux bas des devants :

20181021_215014

  • Bien que la suite soit un peu tordue à expliquer, elle n'est pas compliquée à réaliser.
    On sépare la doublure et la turbulette  ("on déshabille la turbulette"), comme sur la photo ci-dessous, en tirant la doublure vers le haut et la turbulette vers le bas. Les tissus qui ne sont pas encore cousus sont de nouveau endroit sur endroit.

    20181021_214916

  • Là, les repères de montage "C" du patron interviennent. Ils sont quatre (deux sur la doublure, deux sur la turbulette) à égale distance de la ligne médiane du tissu, dans l'arrondi  du bas de la turbulette. Sur la photo, un de ces repères tracés en noir apparaît en haut à gauche sur la doublure. 
  • A partir du repère "C" à gauche de la partie turbulette, on épingle ensemble ses bords superposés, puis à la suite, les bords superposés de la doublure jusqu'au repère "C" de la doublure. On pique tout du long à 0.7 du bord.
  • On recommence à l'identique sur le côté droit de l'ouvrage.

20181021_214835

Délicatesse au passage de l'emmenchure... :

20181021_214806

  • Quand les deux longues piqûres des cotés sont faites, la turbulette est presque terminée.

Seule reste une large ouverture dans le bas (délimitée par les repères "C" du patron) :

20181021_214735

  • Pour fermer le bas de la turbulette, on la retourne pour que soit apparente la doublure et on la met en forme (comme sur la photo ci-dessus mais côté doublure).
    J'ai l'habitude à ce stade de planter quelques épingles aux endroits stratégiques : coutures d'épaules, bas des emmenchures, et point de croisement des deux pans d'encolure. J'aplatis au mieux toutes les épaisseurs superposées et utilise beauoup d'épingles. 
    Toutes les épaisseurs du bas de l'ouvrage doivent être cousues ensembles. Sur la distance où se croisent les pans avant, il ya six épaisseurs de tissus et trois de ouatine... Patience, lenteur et précision. 

On termine en surfilant cette longue couture épaisse qui sera aux pieds de bébé dans la turbulette :

20181023_143732

  • Si tout c'est bien passé jusqu'ici, les petits points tracés pour les pressions se trouvent face à face. Tataaaa... C'est d'autant plus aisé que ces sacrés points ont été épinglés régulièrement l'un à l'autre durant la réalisation.
    Cela dit, pas de drame en cas de décalage. On triche un peu, on ajuste un rien, on bidouille, on crée... N'est-ce pas cela l'intelligence qui s'amuse ? Si Albert le dit...

    Le tuto pour la pose de pressions en résine se trouve ici. Par rapport à ce tuto, j'ai pris l'habitude de ne plus pré-trouer mes tissus à l'aide de la pince, les trous sont tellement larges que les pressions risquent de ne pas tenir. Je perce simplement le tissu avec la pointe de la tête de pression. 

Quelques photos pour le plaisir, après avoir signé votre réalisation d'une petite étiquette perso ?

20181021_211007

20181021_213936

20181021_214012

20181021_214542

 

Voici, voilà, voiloù... N'hésitez pas à me contacter si vous voulez éclaircir les points du tuto où je n'aurais pas été claire. N'hésitez pas non plus à me dire s'il vous a été utile, à "aimer" si vous aimez, à m'aider à améliorer mes articles. Merci et à bientôt !